Bfem : "Il n'y a pas de fuites, mais une tricherie organisée"

  • Source: : Seneweb.com | Le 15 juillet, 2017 à 21:07:04 | Lu 6889 fois | 8 Commentaires
content_image

Bfem : "Il n'y a pas de fuites, mais une tricherie organisée"

"Certains médias ont annoncé ce samedi 15 juillet 2017 des cas de « fuites » au niveau de l’organisation du BFEM dans un des jurys à l’IEF de Saint-Louis Commune. Les autorités scolaires tiennent à apporter des précisions sur ces prétendues fuites afin d’éclairer l’opinion sur l’incident et éviter toute confusion de nature à jeter le discrédit sur l’organisation de l’examen. En effet, il ne s’agit nullement de fuites mais plutôt d’une tricherie organisée, la fuite supposant plutôt la détention par des tiers des épreuves et/ou de leurs corrigés hors de leur circuit d’intégrité et avant leur administration", dément l'inspection d'Académie de Saint-Louis, dans un communiqué pavenu à Seneweb. 
Selon les services de Serigne Mbaye Thiam, ministre de l'Education nationale, "les faits recueillis sur le terrain révèlent qu’il s’agit de candidats qui, dès réception d’une épreuve dans la salle d’examen, s’évertuaient à la photographier pour certains et pour d’autres à rédiger des messages texte (SMS) relatifs à des questions du sujet, pour les transmettre à des camarades élèves constitués en réseaux et situés hors des centres d’examen. Ces derniers, dès réception du message, s’attelaient en retour à envoyer au fur et à mesure des fragments de corrigés, toujours via le téléphone, à leurs amis candidats. Autrement dit, les élèves incriminés ne détenaient pas par devers eux, avant l’administration, des épreuves, ni sujets, ni corrigés-types. C’est de l’extérieur que les complices traitaient eux-mêmes les questions reçues pour les renvoyer par messages. Donc il s’agit réellement de tricherie et non de fuites comme le laisse entendre une certaine presse".
 Par ailleurs, font-ils savoir, "l’enquête diligentée par les services compétents de l’Etat n’a jusque-là pas révélé l’implication d’enseignants dans ce qu’il convient d’appeler une tricherie en bande organisée qui, grâce au dispositif de contrôle et de surveillance mis en place, a été vite démasquée".  
 


Auteur: Seneweb News - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Anonyme En Juillet, 2017 (21:45 PM) 0 FansN°: 1
comment se fait-il alors qu'on puisse permettre à des candidats d'avoir sur eux leurs téléphones portables jusqu'à pouvoir envoyer des textos ? En tout cas, les nouvelles technologies de l'information qui devaient permettre à nos élèves d'acquérir des connaissances, sont entrain de les transformer en cancres! Au lieu de s'en servir pour apprendre et faire des recherches, ils les utilisent uniquement pour se distraire sur les réseaux sociaux et, quand vient l'heure de l'examen, tricher! Toute cette mauvaise graine doit être éliminée du système éducatif sinon, l'avenir de notre continent sera vraiment compromis avec une jeunesse pareille!
Homo Senegalensis  En Juillet, 2017 (21:51 PM) 0 FansN°: 2
Voilà le nouveau type de sénégalais NTS: tricherie, magouille, refus de travailler. C'est avec ce NTS que nous voulons aller vers l'émergence?

Ça me rappelle ces eleves-maitres tricheurs qui ont été renvoyés et qui toute honte bue ont demandé publiquement leur réintégration parce que la justice aurait tranché en leur faveur.
Anonyme En Juillet, 2017 (21:52 PM) 0 FansN°: 3
moi je m'adresse à nos soit disant sournalistes cessez vos mensonges et donner de bonnes infos
Reply_author En Juillet, 2017 (01:38 AM) 0 FansN°: 1
copain on ne dit pas sournaliste mais journaliste nullard
Anonyme En Juillet, 2017 (01:33 AM) 0 FansN°: 4
Que voulez- vous si ceux qui doivent donner l'exemple trichent.... c'est le sauve qui peut général...le Sénégal immergée
Ngoor En Juillet, 2017 (10:08 AM) 0 FansN°: 5
Je ne comprends pas, maintenant on a le droit d'avoir son téléphone sur soi en salle d'examen?
Anonyme En Juillet, 2017 (11:36 AM) 0 FansN°: 6
Ces informations ne convaincront pas certains partisans de la desinformation qui vont inventer leur propre version et impliquer aussitot le ministre et ses services pour reclamer leur demission,c'est la reaction classique d'un certain milieu syndical.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com